Publication par Google de son nouveau guide pour Quality Raters

Mon métier au service de votre réussite

Publication par Google de son nouveau guide pour Quality Raters

guide google quality raters

Le 20 juillet 2018, Google a publié une nouvelle version de son guide destiné à informer les Quality Raters, chargés de noter la qualité des résultats du moteur de recherche.
Ce guide de 164 pages revient sur les critères de Google pour évaluer la qualité d’un contenu et les aspects qu’il combat. Zoom sur ce nouveau guide.

Les critères du « low quality content » par Google

Les Quality Raters, ayant pour mission d’évaluer la qualité des SERP du moteur de recherche, ont été informés de la bataille de Google contre les contenus que la firme estime de mauvaise qualité.

Qu’est-ce que donc qu’un mauvais contenu pour Google ? Les textes proposant des titres trop vendeurs, exagérés ou choquants sont notamment dans le viseur de Google. C’est aussi le cas de contenus avec un trop faible niveau d’expertise et d’autorité. Un texte peu qualitatif et dont le contenu est trop faible en quantité au regard du sujet à traiter seront autant d’autres critères de faible qualité.

D’autres éléments peuvent faire passer un contenu dans la zone grise du « low quality », à l’instar de publicités à outrance ou d’une mauvaise réputation du rédacteur ou du site. Enfin, si le site ne présente pas l’auteur ou que peu d’informations sont données à son sujet, cela peut être un point négatif.

 

Haute qualité de contenu : les éléments à privilégier

Bien que ces critères soient plutôt flous et subjectifs, ils sont assez révélateurs de ce que Google attend d’un contenu.

Le guide précise par exemple que : nous nous attendons à ce que la plupart des sites Web aient des informations sur qui est responsable du site Web, ainsi que des informations de contact, à moins qu’il y ait une bonne raison pour l’anonymat.

Voici quelques aspects auxquels vous devrez veiller pour faire en sorte que Google valorise vos contenus dans le moteur de recherche :

  • indiquez le nom de l’auteur ou du rédacteur quand cela est possible
  • présentez l’auteur par une petite biographie, quand cela est légitime
  • optez pour des titres plutôt modestes, jamais dans le sensationnel
  • évitez à tout prix les contenus peu fiables, inexacts, trompeurs et issus de copiés-collés.

Evitez également de générer des pages masquant des annonces comme contenu principal du site. Google précise à cet effet qu’est considérée comme telle, toute page conçue pour inciter les utilisateurs à cliquer sur des liens, qui peuvent être des annonces ou d’autres liens destinés à répondre aux besoins du site plutôt que pour le bénéfice de l’utilisateur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *